Bybit conclut une entente de règlement avec la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario


Bybit mène actuellement des discussions sur l’inscription sur la liste avec l’organisme de réglementation provincial et, si le processus échoue, l’entreprise cessera ses activités en Ontario.

Bybit conclut une entente de règlement avec la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario

Bybit a annoncé qu’elle avait conclu une entente de règlement avec la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) jeudi, un jour après que la CVMO eut publié un énoncé des allégations contre la plateforme de négociation d’actifs cryptographiques.

L’accord comprend plusieurs mesures à prendre par Bybit alors qu’elle entame des pourparlers d’enregistrement avec l’organisme de réglementation canadien. Cette annonce intervient après que la CVMO a émis des sanctions financières contre Bybit et KuCoin, alléguant une violation des lois sur les valeurs mobilières et exploitant des plateformes de négociation de crypto-actifs non enregistrées.

Selon l’entente de règlement, Bybit a dégorgé des revenus totalisant environ 2,47 millions de dollars et a indemnisé la CVMO de 7 707 $ (10 000 $ CA) pour les coûts. Aucune sanction pécuniaire supplémentaire n’a été imposée à Bybit dans le cadre de l’accord.

De plus, Bybit a annoncé qu’elle n’accepterait pas de nouveaux comptes de résidents de l’Ontario, qu’elle ne fournirait aucun nouveau bien à des comptes existants détenus par des investisseurs ontariens ou qu’elle ne mènerait pas d’efforts de marketing et de promotion ciblant les résidents de l’Ontario.

Des discussions d’enregistrement avec l’organisme de réglementation provincial sont actuellement en cours et, si le processus échoue, Bybit cessera ses activités en Ontario. Les investisseurs qui possèdent déjà des crypto-monnaies sur Bybit devront mettre fin à leurs positions sur des produits restreints spécifiques tels que les contrats à effet de levier, le trading sur marge ou l’extension de crédit. Les fonds ou actifs des investisseurs de détail en Ontario qui ne sont pas dépensés ou non utilisés peuvent être utilisés pour des produits sans restriction ou retirés de la plate-forme Bybit, a noté la bourse.

Ben Zhou, co-fondateur et PDG de Bybit dans un communiqué a noté que:

« Nous apprécions les efforts déployés par la CVMO pour protéger les investisseurs ontariens et nous sommes impatients de coopérer avec la CVMO à tous égards dans le cadre du processus d'inscription. »

Cointelegraph a contacté Bybit pour des commentaires supplémentaires, mais n’a pas reçu de réponse à l’heure de la presse. Cette histoire sera mise à jour au fur et à mesure que plus d’informations seront disponibles.

Connexes: L’organisme de réglementation canadien prend des mesures d’application de la loi contre Bybit et KuCoin

La décision de l’organisme de réglementation était la dernière d’une série d’avertissements et de poursuites juridiques intentés contre les échanges cryptographiques qui fournissent des services aux consommateurs de l’Ontario. En mars 2021, la CVMO a fixé une date limite pour que les sociétés de cryptographie opérant en Ontario s'inscrivent auprès des lois sur les valeurs mobilières de la province d'ici avril. L’Ontario compte huit plateformes de négociation de cryptomonnaies enregistrées, dont Fidelity Digital Assets, Bitvo et Bitbuy, en date du 1er juin.

 Выберите валюту

 Внесите депозит

 Получите нужные монеты

Nous contacter